Vous êtes ici : Accueil ACTUALITE

Actualité

1 région, 1 réseau, 1 tarif : la tarification unique pour tous les Franciliens

Dès la rentrée 2015, les 2 millions d'abonnés Navigo bénéficieront du tarif unique de 70 euros et ce quel que soit leur lieu de domicile ou leur lieu de travail.

Lire la suite :

Question d'André Sylvestre sur l’hébergement des Handicapés dans les Yvelines

Monsieur le Préfet,

Faute de structures adaptées dans les Yvelines, de nombreuses personnes handicapées sont envoyées en hébergement en Belgique. La presse s’est récemment faite l’écho de conditions déplorables de prise en charge dans certains établissements privés qui semblent donner la priorité aux critères de rentabilité. Ainsi, certains pensionnaires sont parfois livrés à eux-mêmes quand ils ne sont pas sans surveillance au sein de ces établissements. En outre, la raison principale de ces habilitations réside dans le nombre insuffisant de places d’hébergements en France (et en particulier, pour ce qui nous concerne, dans les Yvelines).

Pour tenter de remédier à cette situation, le gouvernement a fait ratifier en 2013 un accord-cadre entre la France et la Wallonie qui prévoit la possibilité d’inspecter des centres Belges par des inspecteurs Français. L’Etat français s’est également engagé à créer 40 000 places d’hébergement en France sur la période de 2 008 à 2 018.

Pourriez-vous nous confirmer que les financements seront bien au rendez-vous et nous préciser le nombre de places supplémentaires dont pourrait bénéficier notre Département, particulièrement déficitaire en la matière et à quelle échéance ?

Il semble également nécessaire de réfléchir à des projets coordonnés entre l’Etat, les collectivités territoriales et le Département, pleinement compétent en matière de solidarité, pour mutualiser le financement des projets d’associations locales souhaitant s’engager dans la réalisation d’établissements d’accueils spécialisés et pallier ainsi le manque cruel de structures d’accueil pour accompagner au mieux les familles yvelinoises ?

Le Conseiller général,

André SYLVESTRE

Madame Le Pen découvre l’économie

Mme Le Pen, le nouveau devin de l’économie internationale, est capable d’anticiper les conséquences de la sortie de la France de l’Euro, comme si cela n’avait aucune conséquence sur l’économie européenne et internationale.

Sans doute, ce plan de sortie de l’euro s’appuie-t-il sur la lex monetae qui voudrait que les dettes françaises contractées en euros en droit français soient remboursées dans la devise et le taux de change souhaités par la France. Mais rien n’est moins sûr.  Et de cette prémisse dépend toute l’analyse de Mme Le Pen.

Quelles seraient les conséquences d’une sortie de l’Euro sur l’économie française et européenne ? Mme Le Pen assure que le « nouveau Franc français » serait couplé à un euro « monnaie commune ». Quel serait cet euro ? Avec quel consensus politique européen, quel Etat partenaire ?

Lire la suite :

Intervention d'André Sylvestre sur la création d'un GIP pour gérer la coopération internationale

Lors de la Commission permanente au cours de laquelle vous nous aviez fait part de votre intention de créer un G.I.P. pour gérer la coopération décentralisée, François Deligné, au nom de notre groupe vous avait signalé notre souhait d'être associé à l'élaboration de ce projet.

Or, non seulement nous n'avons pas été associés aux travaux de mise en œuvre du projet, mais nous avons reçu le Jeudi 2 Octobre, un ordre du jour complémentaire pour la réunion de la troisième commission du Vendredi 3 octobre ! Le délai nous semble un peu court pour étudier un tel projet!

Nous nous étonnons d'une telle précipitation. Nous déplorons, également, cette brise délégataire qui semble souffler sur notre assemblée. Ne risque-t-on pas de vider l'institution départementale de sa substance et, par la même, de dénaturer ses missions et de restreindre le rôle des Conseillers en multipliant les agences ou groupements ?

Cette tendance nous semble en contradiction avec le vœu que vous aviez présenté, au nom de la majorité départementale, portant sur la défense de l'institution et sur le rôle du Conseiller Général.

Nous sommes également surpris par le rapport soumis à notre examen. La lecture de ce document nous apprend que sans aucune concertation les grandes lignes de la future structure sont arrêtées !

N'aurait-il pas été plus pertinent d'informer toutes les collectivités pratiquant depuis plusieurs années la Coopération décentralisée et de leur demander si elles étaient intéressées de faire acte de candidature et de délibérer pour intégrer le futur G.I.P? La différence de traitement à l'égard de l'ensemble des collectivités ne peut nous satisfaire.

Ces réserves n’altèrent en rien la reconnaissance du travail fait par les services gérant la coopération décentralisée et par leurs responsables.

Cependant, et pour toutes ces raisons, notre groupe s’abstiendra sur ce rapport.

André Sylvestre,

Président du groupe des élus de gauche

Communiqué de presse du groupe de gauche au Conseil général des Yvelines sur la vente des Bréviaires

Nous sommes stupéfaits d’apprendre par la presse que le Département envisagerait de vendre le Haras des Bréviaires dont il est propriétaire et que la « liquidation » de ce site départemental soit programmée dans une telle précipitation.

En effet, il est surprenant qu’une telle décision, lourde de conséquences en termes d’actions départementales et d’emplois, n’ait fait l’objet d’aucune concertation avec tous les élus, les agents du Haras et les représentants du personnel.

Lors de la séance du Conseil général de Juillet, la majorité était revenue, dans le cadre de l’examen du budget supplémentaire, sur l’attribution d’une subvention de 740 000€, budgétée le 29 novembre 2013. Or, à aucun moment, et malgré les interrogations de certains élus quant à ce revirement, l’éventualité d’une telle vente n’a été évoquée par le Président du Conseil général.

Notre groupe attend donc des explications sur ce retournement soudain et brutal pour comprendre ce qui a présidé à ce changement de politique départementale.

André Sylvestre,

Président du groupe des élus de gauche

Réaction au communiqué de presse de Pierre Bédier

L’ensemble des élus du groupe de gauche du Conseil général des Yvelines entend dénoncer fermement la publication du Communiqué de Presse du Président Pierre Bédier, ce 21 septembre 2014, sur le site internet public du Conseil général  des  Yvelines.   Ce communiqué annonce le soutien de Monsieur Pierre Bédier à Monsieur Nicolas Sarkozy, en réaction à sa candidature officielle à la présidence du parti politique auquel ils appartiennent (l’U.M.P.).

Nous tenons à rappeler au Président du Conseil général  que  les  ressources  de  l’institution départementale  n’ont  pas  vocation  à  soutenir  des  démarches  personnelles  à  des  fins partisanes.  Le  site  internet  du  Conseil  général  est un  support  d’information  de  l’action publique conduite par la collectivité territoriale  au service de tous les citoyens en général et des Yvelinois en particulier.


Il n’est  pas  acceptable  que  le  Président  de  la  collectivité  départementale  outrepasse  ses responsabilités  publiques  en  confisquant  les  moyens de  la  collectivité  et  en  impliquant l’Assemblée  départementale  voire  l’institution  toute  entière  pour  mener  une  campagne interne à un parti politique.


Nous demandons solennellement au Président du Conseil général  de  ne  pas  confondre “intérêt  général”  et  “intérêt  particulier”  et  de  bien  vouloir  respecter  les  principes déontologiques  et  les  missions  de  service  public  pour  lesquels  les  Yvelinois  nous  ont mandatés.

Les élus du groupe de gauche du Conseil général des Yvelines

Vous êtes ici : Accueil ACTUALITE