Vous êtes ici : Accueil ACTUALITE

Actualité

Election du Président du Conseil général : Déclaration Candidature d’André SYLVESTRE

séance du vendredi 11 avril 2014

Monsieur le Président, Cher Alain, Chers Collègues,

Notre assemblée, presque au complet, se réunit aujourd’hui pour se livrer à une séance du Conseil général toute particulière. Hier, Monsieur le Président, vous avez remis votre démission de la présidence de ce conseil après 5 années au service de notre département et, conformément au règlement, nous devons, ce matin, élire un nouveau Président, pour à peine un an.

Il n’aura échappé à personne que le prochain renouvellement des Conseillers généraux est prévu au mois de mars de l’année prochaine… Vous comprendrez alors que nous sommes quelques peu surpris que cette échéance soit avancée d’une année. Puis-je vous susurrer la question qui brûle les lèvres de chacun d’entre nous : « Pourquoi une telle précipitation ? » !!!

Nous sommes d’autant plus sidérés, Monsieur le Président, que lors de la séance de juillet 2013, à l’interpellation de notre groupe, qui faisait suite aux rumeurs qui couraient, de ça de là sur l’éventualité de votre départ anticipé, vous avez précisément déclaré (ce sont vos mots) : «  j’entends présider cette assemblée, qui m’a fait confiance, jusqu’au mois de mars 2015 ». Nous avions pris acte de votre engagement, engagement que vous avez d’ailleurs réitéré dans la presse.

Pourquoi ce revirement soudain? Qu’il y a –t-il derrière cette manœuvre précipitée ? Ce passage en force ne masquerait-il pas des stratégies qui n’ont rien à voir avec l’intérêt du Département ?

Lire la suite :

Le défi de la Révolution de l'âge enfin pris en compte

Le Premier ministre vient de lancer la procédure du texte de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement.

Le Parti socialiste tient à saluer l'aboutissement d'une démarche de débats et de concertation avec tous les acteurs concernés. Ce texte, transmis aujourd'hui au CESE avant d’être présenté en Conseil des ministres début avril, embrasse l'immense défi démographique de la Révolution de l'âge.

C'est une loi attendue qui met en cohérence l’intégralité de la politique de l’âge dans un programme pluriannuel et transversal sur la durée du quinquennat. Elle repose sur trois piliers, les 3 « A », développés par la ministre Michèle Delaunay.

L’anticipation pour prévenir la perte d’autonomie: 140 millions seront destinés à l'amélioration de l’accès aux aides techniques à domicile et aux actions de prévention. Un volet « personnes âgée » sera inscrit dans la stratégie de santé.

Lire la suite :

L’université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines peut compter sur la Région Ile-de-France

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Isabelle This Saint-Jean, Vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche ont rappelé dans un courrier adressé à Géneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, qu’ils poursuivaient leur soutien en direction de l’université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) qui fait actuellement face à une situation financière délicate.

Pour Isabelle This Saint-Jean« Le passage aux compétences élargies, dans les conditions inadaptées mises en place par le précédent gouvernement, porte une responsabilité majeure dans les difficultés financières de cette université, comme de beaucoup d’autres universités franciliennes. En outre, en dépit des nombreuses mises en garde de la Région, les deux Ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche du Gouvernement précédent ont encouragé le recours aux PPP qui entraînent aujourd'hui des dépenses non maîtrisées.»

Lire la suite :

Séance extraordinaire sur la carte cantonale : une mascarade !

La majorité départementale a organisé une séance extraordinaire, ce mercredi 8 janvier, afin que le Conseil général se prononce sur la nouvelle carte cantonale inscrite dans la réforme territoriale.

Notre Assemblée avait 6 semaines, après la présentation de la carte par le Préfet, le 28 novembre dernier, pour émettre un avis sur le nouveau visage cantonal. Nous ne comprenons pas pourquoi nous n’avons pas été consultés dans la foulée de la séance plénière du 20 décembre dernier, d’autant que le Conseil général est exclusivement convoqué pour ce dossier demain et, en l’absence du Président, Alain Schmitz !?...

Nous ne sommes alors pas dupes de ce calendrier politicien qui ne sert pas du tout l’intérêt du département et des Yvelinois mais bien celui de l’UMP et de certains élus en quête de reconquête politique et médiatique, à trois mois des municipales et un an des cantonales.

Cette nouvelle carte était pourtant nécessaire du fait de l’inégale représentativité des cantons dans notre département. Par exemple, le canton de Viroflay représentait, avant la réforme, 15 000 habitants tandis que celui de Montigny-le-Bretonneux en rassemblait 61 000. La nouvelle configuration corrige enfin les inégalités démographiques en tenant compte de la limite des 20% d’écarts de population à la moyenne départementale imposée par le Conseil Constitutionnel.

En outre, les nouveaux périmètres des cantons respectent la cohérence territoriale des bassins de vie : aucune ville n’a été découpée ou éclatée en divers cantons sauf Versailles qui, en raison de sa taille, passe de 3 à 2 cantons.

Enfin, la réforme prévoit l’élection d’un binôme homme-femme dans chacun des 21 nouveaux cantons permettant ainsi d’instaurer la parité et de se mettre enfin en conformité avec notre constitution. Dans les Yvelines, il n’y a actuellement que 5 femmes Conseillères générales sur 39 et aucune des 11 Vice-présidences n’est exercée par une femme.

Notre groupe approuve donc cette nouvelle carte juste et républicaine mais aurait été bien en peine d’émettre un avis, à cette séance extraordinaire ; la délibération présentée par la majorité départementale proposant d’un côté, d’émettre un avis défavorable sur la carte préfectorale et, de l’autre, d’émettre un avis sur un tout autre projet, concocté par l’UMP départementale, qui n’a d’autre visée que de sauver des sièges de Conseillers majoritaires !

Nous voyant refusée une déclaration liminaire, notre groupe a préféré ne pas participer à cette mascarade et a quitté le début de la séance.

Le Président, André SYLVESTRE

Groupe des élus de gauche

Conseil général des Yvelines


Île-de-France : 2014 sera marquée par une nouvelle avancée vers la tarification unique des transports

Communiqué du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Le groupe socialiste et républicain à la Région Île-de-France réaffirme son engagement en faveur de la réforme de la tarification des transports publics franciliens et de la mise en place de la tarification unique du pass Navigo. Cette position s’inscrit dans la lignée des engagements de campagne de la majorité et réitérés lors d’une délibération adoptée par le Conseil régional en décembre 2011.

Les Conseillers régionaux socialistes et républicains sont conscients que le financement de cette mesure attendue ne doit peser ni sur les usagers, ni sur les collectivités et ne doit pas compromettre l’amélioration de l’offre et de la qualité de service engagée par la majorité régionale au STIF et à la Région.

Lire la suite :

Débat d'Orientations Budgétaires du Département des Yvelines: redéfinir les priorités

Le Débat sur les Orientations Budgétaires a vocation à esquisser les grandes lignes politiques qui cadreront les dépenses et les recettes de notre département pour l’année à venir. C’est un temps important de la démocratie locale qui met à l’épreuve notre devoir de responsabilité vis-à-vis des contribuables yvelinois. Cet exercice nous enjoint de faire des choix d’intérêt général permettant le vivre ensemble, dans nos villes et nos campagnes, tout en préparant l’avenir de notre territoire.

La présentation des programmes et des services que vous proposez aux Yvelinois pour 2014, est, cette année, inaccoutumée et déconcertante.

Vous nous livrez un long réquisitoire contre le gouvernement sur l’ensemble du document en ne portant à notre connaissance que quelques projets d’infrastructures et d’équipements pour 2014, sans vous embarrasser d’éléments sur les financements réservés, mis à part pour les travaux routiers et le projet de modernisation des collèges.

Vous êtes très peu disert sur l’action sociale, qui est notre cœur de responsabilité, ni plus sur l’accompagnement au monde associatif sportif et aux projets locaux culturels.

C’est un peu juste, vous en conviendrez, pour nous donner une visibilité et vous donner notre sentiment sur la répartition des enveloppes qui seront consacrées aux politiques départementales pour l’année prochaine et les priorités à donner !

Lire la suite :

Vous êtes ici : Accueil ACTUALITE