Europe#1 : Rencontre avec Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy!

La Fédération a reçu, ce vendredi 15 juin, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, députée européenne et présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen.

Cette réunion interne, qui a accueilli une soixantaine de militants, présidée par Sophie ALLAERT, 1ère secrétaire fédérale adjointe, chargée de l’organisation des chantiers de la renaissance, marquait le lancement du travail de réflexion des militants socialistes des Yvelines sur le futur programme pour l’Europe du Parti socialiste.

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy nous a expliqué d’abord que les européens avaient une idée erronée du travail du Parlement européen parce que le fonctionnement des institutions européennes impose que les directives soient à la fois adoptées par le Conseil de l’Union européenne (Conseil des ministres de chaque Etat membre) et le Parlement européen. Or, les décisions du Parlement sont souvent bloquées par le Conseil.

A titre d’exemple, notre députée européenne nous a expliqué que Gérard Collomb ne participait jamais aux réunions du Conseil de l’Union européenne, et que le Parlement européen s’est prononcé à la majorité pour modifier le Règlement de Dublin (qui prévoit le pays responsable de la demande d’asile d’un migrant est le premier État membre où sont conservées les empreintes digitales) mais que le Conseil de l ‘Union européenne bloque cette modification.

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy nous a également présenté quelques-unes des victoires que le Groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement Européen (2nd groupe avec 187 députés) avait dernièrement remportées : le refus de la modification du statut des chauffeurs routiers voulus par les ex-pays de l’Est qui aurait autorisé les repos hebdomadaires en cabine (cf. https://crevaultdallonnesbonnefoy.eu), le vote du parlement en faveur de l’instauration d’une méthode pour la mesure et le suivi des émissions de CO2 des véhicules lourds et la bataille contre le glyphosate avec la création d’une Commission spéciale (PEST) qui a pour mission d’évaluer la procédure d’autorisation des pesticides dans l’UE.

Les Socialistes et Démocrates (Alliance progressiste des socialistes et démocrates ) ont rompu en 2014 l’alliance qui organisait la succession à mi-mandat des S&D par le PPE (Parti Populaire Européen, la droite ) ou inversement. Il y a bien depuis une gauche et une droite au Parlement européen, distinctes, mais dont le face-à-face est troublé toutefois par la présence de plus en plus puissante des nationalistes et des eurosceptiques.

Deux heures, c’est peu pour évoquer le travail des socialistes français au Parlement européen et ce qui doit et peut changer en Europe lors du prochain mandat de ces parlementaires. Le travail ne fait que commencer. Au niveau national Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy et Emmanuel Maurel co-président la commission chargée d’élaborer le programme des socialistes français pour l’élaboration du programme du Parti Socialiste Européen.

La fédération des Yvelines recevra en septembre Emmanuel Maurel et a demandé à Boris Vallaud de venir lui présenter le projet en novembre.

Chacun peut contribuer à l’élaboration de ce projet sur la plateforme https://laruchesocialiste.fr.

Prochain rendez-vous au Cirque d’Hiver pour un meeting avec les leaders des Partis Socialistes européens, le 29 juin prochain!

Retrouvez le bilan des élus socialistes français du Parlement  européen ici!

Et la résolution du conseil du PSE pour une Europe Progressiste ici !

 

Violence partout, raison nulle part!

Violence partout, raison nulle part… La formule est abrupte, mais elle traduit une évolution inquiétante. Le terrorisme, sur tous les continents, a déclaré la guerre à la vie et à la civilisation. Sur la planète, la liste est longue des conflits déclenchés par des Etats ou par des groupes armés, qui jettent sur les routes de l’exil des populations menacées par l’insécurité et la pauvreté.

De nouveaux pouvoirs autoritaires émergent et font de la brutalité et de la violence – des actes ou des mots – les ressorts de leur action. Poutine, Trump, Erdogan, Orban sont les incarnations de ce basculement.

La démocratie n’est plus – si elle l’a jamais été – le modèle attractif, naturel, absolu, irrésistible. Les pays démocratiques sont eux-mêmes traversés par des tensions nouvelles qui les fragilisent.

En France, le populisme n’est plus l’exclusivité des nationalistes. Il a gangrené jusqu’au centre de l’échiquier politique. Tout devient affaire de victoire des uns sur les autres, des uns contre les autres. Tout débat se transforme en combat et exige la défaite totale de l’adversaire.

Au-delà de la violence inacceptable de quelques groupuscules, cette brutalité s’exprime sans fard sur les réseaux sociaux dans le confort de l’anonymat qu’autorisent les pseudonymes. La politique s’y résume de manière croissante à la polémique.

Cette brutalité, c’est celle du débat public où la « disruption » vaut la conviction, la « transgression » fait la réputation. Dans les médias, le slogan a remplacé l’argument, l’agressivité devient le charisme. Cette violence, les partis et les responsables politiques peuvent choisir de s’en accommoder, voire de l’encourager et « en même temps » de la déplorer.

C’est le choix que le gouvernement confirme, mois après mois. Loin de chercher à établir des ponts, à engager le dialogue pour bâtir des compromis, l’exécutif cherche au contraire à exacerber les oppositions les plus radicales, à mener une stratégie de la tension, à engager un face-à-face commode avec les positions les plus marginales, pour mieux se poser comme l’unique représentant de la mesure.

En témoigne sa volonté, face aux cheminots, aux fonctionnaires, aux étudiants ou aux retraités, de mettre en scène sa fermeté qui est surtout une fermeture. En résulte son mépris pour la négociation avec les partenaires sociaux, les associations, les ONG, les collectivités territoriales, ou les parlementaires…

Cette stratégie de la décomposition politique est assumée comme instrument de légitimation d’un agenda politique lui-même injuste et brutal en matière fiscale, sociale, sociétale, institutionnelle. Le pays aurait le choix entre deux maux, la purge libérale ou l’avènement des extrêmes.

Assèchement du débat public

Un tel assèchement du débat public, une telle absence d’espérance collective, le sentiment d’injustice que vient encore nourrir l’amnistie pour les exilés fiscaux, alimentent des colères sociales légitimes qui sont aussi une demande de dialogue et d’écoute.

Les Français résistent, car ils ne confondent pas la modernisation du modèle social et sa démolition. La stratégie dangereuse du pouvoir conduit à l’affrontement de tous contre tous, et entraîne le pays sur un volcan dont l’éruption devient chaque jour plus prévisible.

L’autre choix qui s’offre à chacun – responsable politique, acteur de la société civile, citoyen – consiste à refuser la brutalité au nom d’une conviction : la démocratie est fragile. Pour la fortifier et la conforter, la tempérance doit être préférée à la véhémence, la coopération à la compétition, la cohésion sociale à la division fiscale, la collégialité à la verticalité. Il n’y a là ni faiblesse ni mollesse mais justesse et sagesse.

Aux brutalités, identitaire, communautaire, idéologique, partisane, la politique doit opposer des réponses qui rassemblent, et non qui divisent ou stigmatisent : le soutien aux services publics, la décentralisation, l’économie de l’investissement collectif – technologique, écologique, social, culturel –, la démocratie dans l’entreprise, la progressivité de l’impôt, l’accès à la santé partout et pour tous, le respect du Parlement, des contre-pouvoirs et des corps intermédiaires, l’éducation tout au long de la vie, la participation des citoyens à la fabrique de la loi et des choix, la laïcité…

Régner plus que gouverner

La volonté jupitérienne de régner plus que de gouverner conduit le président de la République à privilégier l’affrontement sur le rassemblement, c’est-à-dire la pire des politiques qui, demain, peut nous entraîner vers la politique du pire.

Agir devrait au contraire être l’art de fédérer, d’entraîner un pays sur des bases communes, de lui faire partager une vision de notre société et de son avenir. « La démocratie est d’abord un état d’esprit », écrivait Pierre Mendès France dans La République moderne (Gallimard, 1962). Il faisait siens le refus de la brutalité et le rejet de la violence.

L’aspiration à la citoyenneté républicaine, l’entente européenne, la fraternité humaine sont vitales à la démocratie et à l’avenir. La démocratie est une idée neuve. Elle est vulnérable et sa victoire n’est pas irréversible.

A l’heure où la verticalité des uns fait écho au populisme des autres, dans une commune brutalité qui fragilise la démocratie, je revendique une autre méthode. Une méthode qui fonde l’action publique et le changement sur l’écoute, le dialogue, le compromis, le consentement, la valorisation du pluralisme et le respect de la liberté et de l’autonomie de chacun.

Je ferai entendre cette voix, aujourd’hui bien singulière, dans le paysage politique français. La démocratie ne peut être qu’un humanisme qui fait prévaloir l’esprit des Lumières sur celui de la déraison. C’est l’héritage républicain que nous a laissé Jean Jaurès. Jusqu’à présent, il n’a pas d’autres héritiers que les socialistes.

Olivier Faure

Les « carabistouilles » du président de la République à l’épreuve de vérité : 240 communes yvelinoises voient leurs dotations baisser en 2018

« Toutes les petites communes ont eu leurs dotations maintenues » déclarait le 12 avril le président de la République lors de son interview sur TF1. Alors que les montants des dotations 2018 ont été rendus publics, nous constatons que 91,6% des communes des Yvelines voient bien les aides de l’Etat baisser, contredisant les annonces présidentielles.

Nous dénonçons les arrangements avec la vérité du président de la République, qui induisent les collectivités en erreur alors que celles-ci viennent d’adopter leurs budgets pour 2018.

Aux esprits chagrins qui seraient tentés de nous rappeler que les dotations ont aussi baissé entre 2012 et 2017 de l’ordre de 9 milliards d’euros, il est utile de rappeler les éléments suivants :

  • Cette baisse était annoncée et transparente, les collectivités ne furent pas prises par surprise ;
  • Cette baisse était accompagnée de mesures pour maintenir la capacité d’investissement des collectivités avec notamment un fond d’aide à l’investissement de 1,2 milliard d’euros, particulièrement pour la ruralité et les quartiers sensibles ;
  • Cet effort demandé aux collectivités devait prendre fin en 2018 comme le programme du candidat PS à l’élection présidentielle s’en faisait l’écho en prévoyant également une réforme de la dotation globale de fonctionnement.

Cartographie des communes

 


Liste des communes

Communes DGF 2017 DGF 2018 Écart Écart en %
78003 – ABLIS 171299 156085 -15214 -9%
78006 – ADAINVILLE 49759 45363 -4396 -9%
78007 – AIGREMONT 89363 78427 -10936 -12%
78009 – ALLAINVILLE 29278 27876 -1402 -5%
78010 – ALLUETS-LE-ROI 35911 25804 -10107 -28%
78013 – ANDELU 27992 25063 -2929 -10%
78015 – ANDRESY 1026727 1003367 -23360 -2%
78020 – ARNOUVILLE-LES-MANTES 68161 61931 -6230 -9%
78029 – AUBERGENVILLE 835615 739544 -96071 -11%
78030 – AUFFARGIS 128572 115833 -12739 -10%
78031 – AUFFREVILLE-BRASSEUIL 39820 35878 -3942 -10%
78033 – AULNAY-SUR-MAULDRE 94267 85198 -9069 -10%
78034 – AUTEUIL 57108 53251 -3857 -7%
78036 – AUTOUILLET 28780 25427 -3353 -12%
78043 – BAILLY 284210 251011 -33199 -12%
78048 – BAZAINVILLE 73007 62460 -10547 -14%
78049 – BAZEMONT 114797 106999 -7798 -7%
78050 – BAZOCHES-SUR-GUYONNE 20438 16359 -4079 -20%
78053 – BEHOUST 24264 20463 -3801 -16%
78057 – BENNECOURT 108449 102451 -5998 -6%
78062 – BEYNES 845083 803741 -41342 -5%
78068 – BLARU 68628 62627 -6001 -9%
78070 – BOINVILLE-EN-MANTOIS 8551 4966 -3585 -42%
78071 – BOINVILLE-LE-GAILLARD 78607 73256 -5351 -7%
78072 – BOINVILLIERS 16064 14568 -1496 -9%
78073 – BOIS-D’ARCY 1154463 1102802 -51661 -4%
78076 – BOISSETS 26500 24307 -2193 -8%
78077 – BOISSIERE-ECOLE 62092 57229 -4863 -8%
78082 – BOISSY-MAUVOISIN 43479 40812 -2667 -6%
78084 – BOISSY-SANS-AVOIR 48020 46668 -1352 -3%
78087 – BONNELLES 184885 172405 -12480 -7%
78089 – BONNIERES-SUR-SEINE 393428 374546 -18882 -5%
78090 – BOUAFLE 165175 155757 -9418 -6%
78092 – BOUGIVAL 867869 811027 -56842 -7%
78096 – BOURDONNE 32967 27544 -5423 -16%
78104 – BREUIL-BOIS-ROBERT 39824 35312 -4512 -11%
78107 – BREVAL 125200 116477 -8723 -7%
78108 – BREVIAIRES 92719 85437 -7282 -8%
78113 – BRUEIL-EN-VEXIN 30798 24222 -6576 -21%
78118 – BUCHELAY 13021 0 -13021 -100%
78120 – BULLION 151029 137978 -13051 -9%
78124 – CARRIERES-SUR-SEINE 1405890 1343403 -62487 -4%
78125 – CELLE-LES-BORDES 53560 45854 -7706 -14%
78126 – CELLE-SAINT-CLOUD 4243370 4131163 -112207 -3%
78128 – CERNAY-LA-VILLE 170262 157285 -12977 -8%
78140 – CHAPET 82042 76252 -5790 -7%
78143 – CHATEAUFORT 32806 12641 -20165 -61%
78146 – CHATOU 2607886 2527918 -79968 -3%
78147 – CHAUFOUR-LES-BONNIERES 25681 23932 -1749 -7%
78152 – CHAVENAY 109916 95783 -14133 -13%
78158 – CHESNAY 2201676 2023684 -177992 -8%
78160 – CHEVREUSE 793303 754810 -38493 -5%
78162 – CHOISEL 52511 48757 -3754 -7%
78163 – CIVRY-LA-FORET 21456 17286 -4170 -19%
78164 – CLAIREFONTAINE-EN-YVELINES 55956 46056 -9900 -18%
78165 – CLAYES-SOUS-BOIS 1383587 1187007 -196580 -14%
78171 – CONDE-SUR-VESGRE 78961 72775 -6186 -8%
78172 – CONFLANS-SAINTE-HONORINE 2730879 2565441 -165438 -6%
78185 – COURGENT 14231 11698 -2533 -18%
78188 – CRAVENT 19971 17152 -2819 -14%
78189 – CRESPIERES 98914 87463 -11451 -12%
78190 – CROISSY-SUR-SEINE 491730 433211 -58519 -12%
78192 – DAMMARTIN-EN-SERVE 80032 75850 -4182 -5%
78193 – DAMPIERRE-EN-YVELINES 130024 121364 -8660 -7%
78194 – DANNEMARIE 13847 11906 -1941 -14%
78196 – DAVRON 26632 24473 -2159 -8%
78202 – DROCOURT 35804 32100 -3704 -10%
78206 – ECQUEVILLY 299745 284974 -14771 -5%
78208 – ELANCOURT 2208433 1960637 -247796 -11%
78209 – EMANCE 52145 45933 -6212 -12%
78217 – EPONE 404368 351342 -53026 -13%
78220 – ESSARTS-LE-ROI 688639 664401 -24238 -4%
78224 – ETANG-LA-VILLE 420594 380806 -39788 -9%
78227 – EVECQUEMONT 33387 26191 -7196 -22%
78230 – FALAISE 41620 37583 -4037 -10%
78231 – FAVRIEUX 10001 8794 -1207 -12%
78233 – FEUCHEROLLES 183244 157484 -25760 -14%
78236 – FLEXANVILLE 44142 41108 -3034 -7%
78237 – FLINS-NEUVE-EGLISE 8887 8045 -842 -9%
78239 – FOLLAINVILLE-DENNEMONT 131867 126772 -5095 -4%
78242 – FONTENAY-LE-FLEURY 2067069 2018700 -48369 -2%
78245 – FONTENAY-MAUVOISIN 4087 0 -4087 -100%
78246 – FONTENAY-SAINT-PERE 85169 79076 -6093 -7%
78251 – FOURQUEUX 199878 175761 -24117 -12%
78261 – GAILLON-SUR-MONTCIENT 52838 47733 -5105 -10%
78262 – GALLUIS 78014 73169 -4845 -6%
78263 – GAMBAIS 155029 139862 -15167 -10%
78264 – GAMBAISEUIL 5460 4460 -1000 -18%
78265 – GARANCIERES 225203 213271 -11932 -5%
78267 – GARGENVILLE 350644 320505 -30139 -9%
78276 – GOMMECOURT 51901 49100 -2801 -5%
78278 – GOUPILLIERES 31810 27517 -4293 -13%
78281 – GOUSSONVILLE 54881 50784 -4097 -7%
78283 – GRANDCHAMP 24408 23868 -540 -2%
78285 – GRESSEY 31603 27750 -3853 -12%
78289 – GROSROUVRE 45775 36900 -8875 -19%
78290 – GUERNES 82481 77294 -5187 -6%
78291 – GUERVILLE 39637 26248 -13389 -34%
78297 – GUYANCOURT 2468674 2275433 -193241 -8%
78299 – HARDRICOURT 90980 72879 -18101 -20%
78300 – HARGEVILLE 19274 17201 -2073 -11%
78302 – HAUTEVILLE 13191 10552 -2639 -20%
78305 – HERBEVILLE 12653 9539 -3114 -25%
78307 – HERMERAY 64818 61226 -3592 -6%
78310 – HOUDAN 422500 412061 -10439 -2%
78311 – HOUILLES 4465641 4387608 -78033 -2%
78314 – ISSOU 181384 149688 -31696 -17%
78317 – JAMBVILLE 64059 59909 -4150 -6%
78320 – JEUFOSSE 5279 120 -5159 -98%
78321 – JOUARS-PONTCHARTRAIN 413720 401275 -12445 -3%
78322 – JOUY-EN-JOSAS 898320 851401 -46919 -5%
78324 – JOUY-MAUVOISIN 37506 34483 -3023 -8%
78325 – JUMEAUVILLE 48825 45151 -3674 -8%
78327 – JUZIERS 196772 171064 -25708 -13%
78329 – LAINVILLE 65500 58173 -7327 -11%
78334 – LEVIS-SAINT-NOM 170239 158735 -11504 -7%
78335 – LIMAY 1914219 1868211 -46008 -2%
78337 – LIMETZ-VILLEZ 108318 99922 -8396 -8%
78343 – LOGES-EN-JOSAS 58095 37133 -20962 -36%
78344 – LOMMOYE 54423 52408 -2015 -4%
78346 – LONGNES 107378 100926 -6452 -6%
78349 – LONGVILLIERS 14530 11341 -3189 -22%
78350 – LOUVECIENNES 725475 648791 -76684 -11%
78354 – MAGNANVILLE 727029 713742 -13287 -2%
78356 – MAGNY-LES-HAMEAUX 699498 624392 -75106 -11%
78358 – MAISONS-LAFFITTE 2555094 2407906 -147188 -6%
78364 – MARCQ 48568 44547 -4021 -8%
78366 – MAREIL-LE-GUYON 23654 21746 -1908 -8%
78367 – MAREIL-MARLY 302376 277348 -25028 -8%
78368 – MAREIL-SUR-MAULDRE 181513 173258 -8255 -5%
78372 – MARLY-LE-ROI 1585672 1493639 -92033 -6%
78380 – MAULE 527170 516849 -10321 -2%
78381 – MAULETTE 38761 33037 -5724 -15%
78382 – MAURECOURT 283998 262848 -21150 -7%
78383 – MAUREPAS 1169659 973821 -195838 -17%
78384 – MEDAN 110650 101603 -9047 -8%
78385 – MENERVILLE 17558 16197 -1361 -8%
78389 – MERE 83795 66949 -16846 -20%
78391 – MERICOURT 29061 27855 -1206 -4%
78396 – MESNIL-LE-ROI 815373 794605 -20768 -3%
78397 – MESNIL-SAINT-DENIS 685805 666606 -19199 -3%
78398 – MESNULS 76530 69866 -6664 -9%
78401 – MEULAN-EN-YVELINES 1551998 1531357 -20641 -1%
78402 – MEZIERES-SUR-SEINE 168007 154119 -13888 -8%
78403 – MEZY-SUR-SEINE 149472 140498 -8974 -6%
78404 – MILLEMONT 15447 13873 -1574 -10%
78406 – MILON-LA-CHAPELLE 24744 23961 -783 -3%
78407 – MITTAINVILLE 34439 31140 -3299 -10%
78410 – MOISSON 77142 72051 -5091 -7%
78413 – MONDREVILLE 24350 22366 -1984 -8%
78415 – MONTAINVILLE 31455 25673 -5782 -18%
78416 – MONTALET-LE-BOIS 17895 15904 -1991 -11%
78417 – MONTCHAUVET 17367 15613 -1754 -10%
78418 – MONTESSON 813792 752670 -61122 -8%
78420 – MONTFORT-L’AMAURY 381224 359308 -21916 -6%
78423 – MONTIGNY-LE-BRETONNEUX 3434078 3134626 -299452 -9%
78431 – MORAINVILLIERS 132768 115339 -17429 -13%
78437 – MOUSSEAUX-SUR-SEINE 36333 33530 -2803 -8%
78442 – NEAUPHLE-LE-CHATEAU 234194 218207 -15987 -7%
78443 – NEAUPHLE-LE-VIEUX 77360 74369 -2991 -4%
78444 – NEAUPHLETTE 86032 81425 -4607 -5%
78451 – NEZEL 101315 91620 -9695 -10%
78455 – NOISY-LE-ROI 679132 639428 -39704 -6%
78460 – OINVILLE-SUR-MONTCIENT 90254 83428 -6826 -8%
78464 – ORCEMONT 79984 78821 -1163 -1%
78465 – ORGERUS 207511 194078 -13433 -6%
78466 – ORGEVAL 174633 111845 -62788 -36%
78470 – ORPHIN 43262 35532 -7730 -18%
78472 – ORSONVILLE 44887 42585 -2302 -5%
78474 – ORVILLIERS 47493 45398 -2095 -4%
78475 – OSMOY 12751 10071 -2680 -21%
78478 – PARAY-DOUAVILLE 19565 18754 -811 -4%
78481 – PECQ 1948289 1863160 -85129 -4%
78484 – PERDREAUVILLE 42219 38981 -3238 -8%
78486 – PERRAY-EN-YVELINES 282699 236182 -46517 -16%
78490 – PLAISIR 2796364 2456901 -339463 -12%
78498 – POISSY 2723909 2434920 -288989 -11%
78499 – PONTHEVRARD 22875 17072 -5803 -25%
78502 – PORT-MARLY 410815 377943 -32872 -8%
78503 – PORT-VILLEZ 23469 22408 -1061 -5%
78505 – PRUNAY-LE-TEMPLE 31178 28718 -2460 -8%
78506 – PRUNAY-EN-YVELINES 58502 52697 -5805 -10%
78513 – QUEUE-LES-YVELINES 145530 133674 -11856 -8%
78516 – RAIZEUX 49511 45661 -3850 -8%
78517 – RAMBOUILLET 2008765 1840083 -168682 -8%
78518 – RENNEMOULIN 6760 5540 -1220 -18%
78520 – RICHEBOURG 101289 91213 -10076 -10%
78522 – ROCHEFORT-EN-YVELINES 25473 16289 -9184 -36%
78524 – ROCQUENCOURT 202304 165084 -37220 -18%
78528 – ROLLEBOISE 52169 49134 -3035 -6%
78530 – ROSAY 30807 28460 -2347 -8%
78536 – SAILLY 18027 16512 -1515 -8%
78537 – SAINT-ARNOULT-EN-YVELINES 517018 488083 -28935 -6%
78545 – SAINT-CYR-L’ECOLE 3143467 3119794 -23673 -1%
78548 – SAINT-FORGET 32808 30957 -1851 -6%
78550 – SAINT-GERMAIN-DE-LA-GRANGE 124426 115416 -9010 -7%
78551 – SAINT-GERMAIN-EN-LAYE 5019034 4905528 -113506 -2%
78557 – SAINT-HILARION 39723 34468 -5255 -13%
78558 – SAINT-ILLIERS-LA-VILLE 5008 0 -5008 -100%
78559 – SAINT-ILLIERS-LE-BOIS 23965 20492 -3473 -14%
78561 – SAINT LAMBERT DES BOIS 58047 51880 -6167 -11%
78562 – SAINT-LEGER-EN-YVELINES 99224 87064 -12160 -12%
78564 – SAINT-MARTIN-DE-BRETHENCOURT 40020 37583 -2437 -6%
78565 – SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS 21037 18614 -2423 -12%
78567 – SAINT-MARTIN-LA-GARENNE 36693 31426 -5267 -14%
78569 – SAINTE-MESME 76556 71814 -4742 -6%
78571 – SAINT-NOM-LA-BRETECHE 215686 176032 -39654 -18%
78575 – SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE 1102620 1045402 -57218 -5%
78576 – SAINT-REMY-L’HONORE 51857 44929 -6928 -13%
78588 – SAULX-MARCHAIS 46238 41717 -4521 -10%
78590 – SENLISSE 53696 49486 -4210 -8%
78591 – SEPTEUIL 170472 160902 -9570 -6%
78597 – SOINDRES 52979 49916 -3063 -6%
78601 – SONCHAMP 110300 101741 -8559 -8%
78605 – TACOIGNIERES 79752 74292 -5460 -7%
78606 – TARTRE-GAUDRAN 5236 4867 -369 -7%
78608 – TERTRE-SAINT-DENIS 7451 7048 -403 -5%
78609 – TESSANCOURT-SUR-AUBETTE 62407 56024 -6383 -10%
78616 – THOIRY 67387 63700 -3687 -5%
78618 – TILLY 40974 38253 -2721 -7%
78620 – TOUSSUS-LE-NOBLE 2179 0 -2179 -100%
78623 – TREMBLAY-SUR-MAULDRE 58543 52277 -6266 -11%
78624 – TRIEL-SUR-SEINE 708403 653382 -55021 -8%
78638 – VAUX-SUR-SEINE 386098 370078 -16020 -4%
78642 – VERNEUIL-SUR-SEINE 1748669 1703472 -45197 -3%
78643 – VERNOUILLET 1061174 1040691 -20483 -2%
78644 – VERRIERE 1240597 1228652 -11945 -1%
78646 – VERSAILLES 11321490 11050950 -270540 -2%
78647 – VERT 86347 80512 -5835 -7%
78650 – VESINET 2310242 2185980 -124262 -5%
78653 – VICQ 21015 20797 -218 -1%
78655 – VIEILLE-EGLISE-EN-YVELINES 35281 27099 -8182 -23%
78668 – VILLENEUVE-EN-CHEVRIE 35699 33652 -2047 -6%
78672 – VILLENNES-SUR-SEINE 409810 371722 -38088 -9%
78674 – VILLEPREUX 1314560 1229210 -85350 -6%
78677 – VILLETTE 30026 27624 -2402 -8%
78681 – VILLIERS-LE-MAHIEU 45602 44117 -1485 -3%
78683 – VILLIERS-SAINT-FREDERIC 114839 95580 -19259 -17%
78686 – VIROFLAY 1827337 1777345 -49992 -3%
78688 – VOISINS-LE-BRETONNEUX 624727 509000 -115727 -19%

Jacques CHESNAIS, nouveau 1er secrétaire fédéral des Yvelines

Les militant.e.s socialistes des Yvelines ont élu le 30 mars 2018 leur nouveau premier secrétaire fédéral à l’issue d’un deuxième tour de scrutin.

Sur 256 votes, Jacques CHESNAIS est arrivé en tête du premier tour avec 47,62%. Il était le seul candidat en lice après le retrait de Jean-Claude HUSSON, maire de Saint-Arnoult-en-Yvelines (37,3%) et l’élimination d’Ismaïla WANE (15,08%). Il a remporté en conséquence 100% des suffrages lors du deuxième tour.

A l’issue du premier tour, il a déclaré : « Nous, socialistes, sommes toujours debout. Nous l’avons prouvé en venant voter le 15 mars, puis ce jeudi 29 pour choisir nos représentants. Vous m’avez placé en tête de ce scrutin, je vous en remercie. Je salue Jean-Claude Husson et Ismaïla Wane qui nous ont permis d’avoir un débat fédéral de qualité. L’heure est au rassemblement pour travailler ensemble et continuer à défendre nos valeurs de gauche. »

La prochaine étape résidera, la semaine prochaine, dans la constitution d’une équipe qui entourera le Premier secrétaire fédéral.

Jacques CHESNAIS s’est engagé à constituer une équipe renouvelée, jeune et issue des différentes sensibilités.

 

Bio express

Jacques CHESNAIS (67 ans) est membre du Parti socialiste depuis 40 années. Trésorier fédéral sortant, conseiller municipal d’opposition à Marly-le-Roi, il a mené une campagne centrée autour du rassemblement des différentes sensibilités de la famille socialiste, du redressement de la Fédération des Yvelines et de l’accompagnement de la prochaine génération de socialistes yvelinois. Il s’est engagé à n’exercer que ce mandat et n’être candidat à aucune élection.